Boycott de la CAP des Psychologues du vendredi 25 novembre 2016 : Déclaration préliminaire

samedi 26 novembre 2016
popularité : 5%

Boycott de la CAP des Psychologues du vendredi 25 novembre 2016 : Déclaration préliminaire

La CAP du 25 novembre ne s’est pas tenue car les trois organisations ont refusé d’y siéger. Vous trouverez dans la déclaration préliminaire ci-jointe notre explication, mais il est important pour nous de souligner que nous n’avons pas pris cette décision de boycott à la légère. Nous savons que nos collègues psychologues attendent avec impatience les décisions administratives les concernant. Nous avons tout à fait conscience des délais contraints qui s’appliquent aux demandes de mutation (prise de poste au 1 janvier) comme aux choix d’affectation des lauréats du concours (amphi d’affectation prévu le 14.12). Seule l’administration est responsable de ces délais très courts en programmant une CAP à la fin du mois de novembre.

En ce qui concerne les titularisations, les psychologues proposés à la titularisation seront titularisés un an après leur prise de fonction quelle que soit la date effective de la CAP. Nous comprenons l’inquiétude des collègues pour lesquelles des prolongations de stage sont demandées. Nous avons étudié attentivement chacune des situations : un délai supplémentaire ne modifiera en rien les décisions vous concernant. Une des raisons principales de notre boycott est de retrouver le temps nécessaire à un examen en profondeur des mémoires de titularisation. Il est hors de question pour nous de traiter à la légère un point aussi important que votre avenir professionnel au sein de l’institution.

En ce qui concerne la mobilité, une publication plus tardive des résultats pourra avoir une répercussion sur les conditions d’organisation pour les prises de poste. Peu de mutations ont été demandées, beaucoup dans un cadre de rapprochement de domicile ou de conjoint, ce qui devrait limiter les désagréments liés à une réponse à peine plus tardive que celle déjà prévue par l’administration. La grande majorité des mobilités est demandée par des psychologues de la promotion 2016. Sans rapport de force conséquent avec l’administration, notre organisation syndicale n’aurait eu que peu de chance de faire aboutir ces demandes car l’administration se rigidifie sur l’application de la règle d’usage à la PJJ, bloquant un professionnel au moins deux ans sur son service.
L’administration risque de nous faire porter la responsabilité de l’établissement tardif de la liste des postes proposés aux sortants de concours (découlant directement des postes laissés vacants à l’issue de la mobilité). Nous aurions cependant aimé qu’elle ait ce même souci envers les nouveaux collègues lorsqu’elle a fixé le calendrier du concours et l’amphi d’affectation le 14 décembre, soit 15 jours avant la prise de poste. Ce n’est en effet pas la liste qui détermine le lieu d’affectation mais bien l’amphithéâtre lui-même. L’administration a toujours eu la possibilité d’aménager (de retarder) les prises de postes lorsque cela été nécessaire pour les agents.
Comme nous vous l’avions indiqué dans l’appel à la grève des psychologues, dans un contexte de lutte, de mobilisation sur les conditions de travail à la PJJ, ce boycott était pour nous la seule réponse possible à cette dégradation inacceptable du dialogue social, et particulièrement pour la CAP des psychologues.

Les délégués CAP Psychologues
adresse mail : psychologues.snpes@gmail.com

Lire la déclaration préliminaire....http://snpespjj-fsu.org/IMG/pdf/declaration_preliminaire_cap_psy.pdf


Documents joints

PDF - 346.1 ko

Contact

SNPESPJJ
54, Rue de l’Arbre Sec
75001 Paris
☎ : 01 42 60 11 49
Fax : 01 40 20 91 62
snpes.pjj.fsu@wanadoo.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois