Déclaration Préliminaire du SNPES-PJJ/FSU au CTIR du 4 novembre 2019

TEMPS DE CHIEN
mardi 12 novembre 2019
popularité : 3%

La disparition programmée de l’ordonnance du 2 février 1945, par le biais du nouveau code pénal des mineurs, s’effectue silencieusement, sans état d’âme particulier.
Sous couvert d’une « pseudo-consultation » électronique, vous avez décidé, sans complexe, la modification de pratiques éducatives que vous estimez obsolètes. L’histoire en marche arrière : retour à l’enfermement et à la Justice punitive !
« La France n’est pas assez riche d’enfants pour qu’elle ait le droit de négliger tout ce qui peut en faire des êtres sains. »
« Le projet d’ordonnance, ci-joint, atteste que le Gouvernement Provisoire de la République française entend protéger efficacement les mineurs et plus particulièrement les mineurs délinquants. »
LIRE LA SUITEhttp://snpespjj.fsu.fr/IMG/pdf/decl...


Documents joints

PDF - 475.2 ko

Contact

SNPESPJJ
54, Rue de l’Arbre Sec
75001 Paris
☎ : 01 42 60 11 49
Fax : 01 40 20 91 62
snpes.pjj.fsu@wanadoo.fr

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois