Section SNPES-PJJ/FSU de Guadeloupe : Déclaration Liminaire au CTT du 19 décembre 2017 sur la restructuration du STEMOI de Pointe à Pitre

mardi 26 décembre 2017
popularité : 12%

DECLARATION LIMINAIRE AU CTT DU 19 DECEMBRE 2017 SUR LA RESTRUCTURATION DU STEMOI DE POINTE A PITRE

Dans notre déclaration préliminaire du 4 décembre 17, nous évoquions la situation sociale très dégradée tant au niveau national que local. Cela est consécutif aux nombreuses mesures du gouvernement stigmatisant les fonctionnaires, qui s’en prennent aux droits sociaux, accroissent les inégalités et érigent en modèle de société la précarité et la flexibilité sous couvert de modernité.

A la PJJ Guadeloupe, nous ne sommes pas en reste. La logique simpliste de réduction de la dépense publique demeure le crédo utilisé pour justifier la politique régionale et territoriale sans réelle ambition pour répondre aux défis d’une jeunesse en grande difficulté, d’un territoire très sinistré économique-ment et socialement avec ses spécificités. Pour preuve, nous dénonçons votre politique pour « faire du chiffre » qui consiste en « la pénalisation systématique des actes commis par les jeunes » dixit la DT « .. les démarches effectuées auprès de la juridiction pour le développement des mesures alternatives aux poursuites.. »

Nous ne sommes pas dupes, ce ne sont pas les réorganisations tout azimut « du temps de travail, des services », qui optimiseront la qualité de la prise en charge, ni de l’activité du service public et amé-lioreront les conditions de travail des personnels.

Nous sommes atterrés que ce « dialogue social »ne rime qu’avec « passage en force ». Nouvel exemple « la restructuration du STEMOI de PàP ». Notre organisation a du demander l’arrêt de « l’expérimentation » qui n’est autre que la mise en oeuvre de cette restructuration sans CTT (cf courrier du 20 novembre 17). Sous couvert d’une argumentation « tout est acté par la DIR » ont balayé les règles administratives définissant la réorganisation des services (informations et présentation du projet aux per-sonnels, mise en place d’un CTT..).

Est-il nécessaire de rappeler que c’est cette même méthode qui a été utilisée pour l’organisation du temps de travail dans les services. A ce propos, la réalisation de notre état des lieux a mis en exergue l’existence depuis 17 ans d’une charte territoriale conforme à l’accord ARTT du 25 août 2000. Ce document, fixant le cadre légal d’organisation des services de la PJJ et dont la DIR Ile de France et la direction territoriale n’avez même pas la connaissance ; interroge sur la cohérence et la continuité dans l’organisation et le fonctionnent des services de l’État sous cette direction. Pour notre part le seul cadre légal est celui de ce document et rend caduque et vain toute décision récente mis en place par la DIR Ile de France et Guadeloupe.

Lire la suite....http://snpespjj-fsu.org/IMG/pdf/dl_...


Documents joints

PDF - 213.5 ko

Contact

SNPESPJJ
54, Rue de l’Arbre Sec
75001 Paris
☎ : 01 42 60 11 49
Fax : 01 40 20 91 62
snpes.pjj.fsu@wanadoo.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois